ACTUALITE

Clôture de 3 jours de prière pour la RDC au palais du peuple : « Il est temps que notre pays fasse trembler… » ( A.Roland Dalo)

 Face aux oppresseurs de la République démocratique du Congo (RDC), « il est temps que le Congo face peur, il est temps que les FARDC fassent peur.» Ce sont les déclarations de l’Apôtre Roland Dalo devant les fidèles chrétiens à l’esplanade du palais du peuple ce vendredi 30 juin lors d’un culte spécial. Un culte spécial, parce que c’etait à l’occasion de la cloture d’un programme de jeûne et prière de trois jours en faveur de la RDC, lancé le 28 juin dernier, avec pour thème : « Pour l’amour de Sion, je ne me tairai point ».

Elle effet, il s’est agi d’une soirée de prière intense, qui a coïncidé avec la 63e année de l’indépendance de la RDC, ayant connu une prière d’ouverture du pasteur Charly Kasunda. C’était bien après, que le pasteur Ken Luamba, pasteur titulaire de Centre Missionnaire Philadelphie (CMF) Gombe et coordonnateur de toutes les extensions Philadelphie dans le monde, a conduit la prière. Ces moments émouvants de prière avaient trois directions essentielles à savoir : invoquer la seigneurie de Dieu sur le pays, implorer de Dieu la pacification du Congo et prier pour toutes les institutions du pays, sous les chants de la grande chorale du CMP.

L’orateur du jour, c’était bien l’Apôtre Roland Dalo. A sa prise de parole, il a fait une exhortation basée sur 5 portions de la bible : Exode chapitre 3 : 7 à 10, 19 et 20 ; 2 Chronique 36 : 23; Âgée 1 : 1; Néhémie 2 : 10; Néhémie 4 : 1 et 2 : 7 à 8. Le tout avec un sous-thème «5 incontournables et impératifs pour l’émancipation d’une Nation » Pour lui, aucune nation ne peut postuler à une émancipation sans Dieu, les hommes, la foi, le temps et le sacrifice.

Déroulant sa prédication tel un rouleau de tapis, l’Apôtre Roland Dalo a indiqué que le très Haut est l’initiateur de toute émancipation de par ses trois vertus : sa toute-puissance, sa souveraineté et son influence sur le temps et les événements. Toutefois, a nuancé l’Apôtre, le Dieu de la Bible, être spirituel, passe toujours par des êtres physiques pour accomplir ses desseins. « Sans les hommes, quelques fois, Dieu ne peut rien faire », a-t-il déclaré. C’est ainsi qu’il a insisté sur l’homme congolais, qui doit se détourner des antivaleurs, afin qu’il soit le canal de l’accompagnement de la volonté de Dieu, lui qui agit selon son libre arbitre.

A en croire l’orateur, la foi s’avère indispensable aux dirigeants de la République démocratique du Congo. Car, dit-il, l’avenir du pays est étroitement lié à la foi des autorités congolaises, qui ne doivent pas trembler devant les adversités. L’atteinte de cette émancipation passe aussi par la notion du Temps. « Pour l’émancipation du Congo, chacun doit faire ce qu’il peut faire et laisser les autres continuer », a-t-il conseillé prenant comme illustration l’histoire du peuple d’Israël qui, bien que délivré par Moïse, a vu la terre promise sous la conduite de Moïse et a atteint son apogée sous le règne du Roi Salomon. « Tout ne se fait pas d’un coup », a-t-il rappelé, tout en appelant les autorités actuelles à jouer leur partition.

L’Apotre Roland Dalo a chuté en indiquant qu’aucune émancipation ne peut se réaliser sans en avoir payé le prix.  » Le sacrifice », le combat. Selon l’homme de Dieu, « Notre (Ndlr: congolais) statut d’oprimés, ne laissera jamais que les choses arrivent facilement. Congolais, nous devons nous battre dans les prières, mais aussi et quelquefois nous battre tout court. Que Dieu nous donne des forces armées fortes, il est temps que notre pays fasse encore peur. Il est temps que nos forces armées fassent trembler encore. Je voudrais dire à nos adversaires, nous avons été faibles, mais nous ne le serons pas éternellement.» déclare-t-il sous les forts cris des fidèles présents.

Le Centre Missionnaire Philadelphie qui a initié ce programme de jeûne et prière de trois jours est fondé en 2008 par l’apôtre Roland Dalo. Il s’agit d’une église locale de la 37ème Communauté des assemblées de Dieu au Congo -CADC- avec pour mission «de préparer les chrétiens à la rencontre de l’époux en annonçant un message axé sur la consécration en vue d’emmener le peuple de Dieu à la croissance et à la maturité spirituelle et à développer une vie totalement dédiée à la cause du Seigneur».

Lors ce culte de l’esplanade du palais du peuple, l’ambiance était plus qu’électrique de prière, de louange et d’adoration mais pas que. Les chrétiens venus prendre part à ce grand culte spécial ont tous joint leur voix pour implorer la grâce divine sur le Congo-kinshasa. La prière de clôture a été conduite par la servante de Dieu Viviane Dalo.

Fiston Oleko

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top