ACTUALITE

Commerce extérieur – Coupure de la route Kinshasa – Matadi : L’OGEFREM propose des solutions de contournement rapides et durables

Après la coupure de la Route nationale numéro 1, tronçon compris entre Kinshasa et Matadi, au Point kilométrique (PK) 0+800, à la suite des dernières pluies diluviennes, informé de la situation, le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, est descendu vite sur le lieu pour s’enquérir de la situation. A l’issue de cette visite, le locataire de la Primature a ordonné le début des travaux d’urgence. Se trouvant dans la suite de la délégation quia accompagné le Chef du Gouvernement, M. Madard Tamuzi,

Chargé du commerce extérieur à l’Office de gestion du fret maritime (OGEFREM), s’est dit heureux de constater le début des travaux du fait que le gros du fret terrestre et maritime y passe par ici. Matadi étant la porte d’entrée Ouest de la République par la voie maritime, via l’océan Atlantique.

Avant d’ajouter :  » Cet incident a paralysé les activités économiques et le mouvement de la population. Le problème étant naturel, la pluie est tombée du ciel, la solution ne viendra pas aussi du ciel. Nous devons travailler en synergie avec le Gouvernement pour venir à la rescousse des opérateurs économiques touchés par cette catastrophe naturelle et surtout, trouver des voies et moyens pour contourner la voie terrestre, en réhabilitant par exemple la voie ferrée Kinshasa- Matadi  ».

Avant de clore son propos, M. Madard Tamuzi a promis que l’OGEFREM fournira beaucoup d’efforts et surtout, fera le plaidoyer au niveau du Gouvernement central afin de trouver des solutions définitives et durables en faveur des opérateurs économiques exploitant l’axe Kinshasa-Matadi  ».

Il sied de noter que RN1, Kinshasa-Matadi, est une concession/SOPECO suivant les termes du contrat signé le 08 novembre 2008 avec la République Démocratique du Congo. Cette partie de la route concédée avant la sortie de Kinshasa connaît plusieurs érosions à cause principalement des constructions anarchiques érigées le long du trajet et une mauvaise gestion des eaux des quartiers riverains de la route.

Pour ce qui est spécifiquement de l’érosion qui a coupé la route, il faudra signaler que le mur de soutènement à droite, en direction de Kasangulu, s’est effondré pendant la pluie qui s’est abattue du 12 au 13 décembre 2022 et dont les débris ont eu à boucher le caniveau, entrainant le débordement des eaux sur la route. Le seul caniveau resté à gauche ne pouvait plus charrier un volume aussi important des eaux. Cette situation a donc conduit à la création de l’érosion qui a finalement coupé la route.

La RN1 s’est coupée sur une longueur de 80m, à 800m au niveau de l’ancien marché Matadi Kibala en direction de Kasangulu. Le tronçon de la route coupée est en béton bitumineux. La profondeur du sillon érosif est de 39m maximale, la largeur 34m, pour une longueur de 300 m.

L’évaluation préliminaire des travaux à réaliser, notamment la construction du collecteur, le rechargement en urgence de la zone coupée de la route, la construction des caniveaux, et les travaux de sauvegarde est de 2 382 071, 22 USD.

Les travaux de la reconstruction du tronçon ont débuté par le rechargement en urgence d’une bande de circulation pour rétablir le trafic en 24 heures, pour permettre aux petites voitures et les jeeps de passer. Le remblais par enrochement progresse. Sur terrain, il y a déploiement de 2 pelles chargeuses ; 4 excavatrices au niveau de 2 carrières ; 35 camions de SOPECO, et enfin ; 10 camions de l’Office des Routes (OR). Les études techniques complètes pour évaluer tous les travaux, notamment ceux à réaliser aussi au PK0+500, PK 0+600, continuent.

Dans presque 6 heures, la route sera rouverte pour les piétons. Puis, suivra l’ouverture d’une bande pour petites voitures et motos. Et dans 72 heures, l’ouverture de la route pour les grands véhicules transportant diverses marchandises.

Patricia Mabungu

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top