Economie

Congrès mondial de diamant de Tel-Aviv : La RDC retrouve sa place de producteur majeur en volume

La République Démocratique du congo (RDC) a participé, le 28 mars 2023, à Tel-Aviv – centre économique et financier d’Israël et également le siège de nombreuses ambassades, Jérusalem n’étant pas reconnue internationalement comme capitale du pays – au 40ème Congrès mondial de diamant. La RDC, 4ème productrice mondiale de diamant brut en volume, a été représentée à ses assises minières par la Ministre nationale des Mines, Mme Antoinette N’Samba Kalambayi.

En effet, la Ministre nationale des Mines, Mme Antoinette N’samba Kalambayi a donné officiellement le go des activités du 40ème Congrès mondial du diamant dont les assises 2023 se sont tenues dans la salle Israel Diamond Exchange de la Bourse des diamants de Tel-Aviv. C’était en présence du Président et du Vice-président de la Bourse des diamants d’Israël. Bien avant cet exercice, l’assistance a suivi par vidéo projecteur, le mot d’encouragement du Président de l’État d’Israël, M. Isaac Herzog, et celui de bienvenue prononcée par le Président de la Bourse de Tel-Aviv, M. Boaz Moldawsky.

L’Assemblée a eu également droit à un film documentaire mettant en lumière l’expérience et les compétences de l’industrie et du centre de formation pour le traitement et la taillerie des diamants d’Israël depuis 60 ans.

L’organisation prévoit pour cette semaine adamantine, la reprise officielle des activités de la Bourse suspendues depuis 3 ans, suite à la pandémie de Covid-19, la conférence des Présidents de 40 bourses du monde et le lancement d’une nouvelle usine de transformation des diamants de la  » ville sans interruption  », en référence à son dynamisme et à sa population jeune, ou encore  » la bulle  » pour son ambiance paisible et tolérante, relativement détachée du conservatisme moral ou des conflits entourant l’État d’Israël, bâtie sur la légendaire et imaginaire  » colline du printemps  ».

Plus de 1000 participants prennent aussi part à ce Congrès mondial dont le lancement a eu lieu dans le centre d’exposition et de traitements des diamants bruts en présence des nombreux professionnels des diamants parmis lesquels les exposants, les vendeurs et les conférenciers venus de la Chine, des États-Unis d’Amérique, du Brésil, de la France, de la Belgique, des Emirats Arabes- Unis, de l’Inde et de l’Italie pour ne citer que ceux là.

La patronne des Mines, en compagnie des chefs des corps des services spécialisés, a eu un entretien privé avec le Président de la bourse de Tel-Aviv, M. Boaz Moldawsky. L’après-midi de ce premier jour a été consacré à la visite des quelques lieux saints à Jérusalem. La délégation rd-congolaise a visité le non moins célèbre Mont des Oliviers, une colline située à l’Est de Jérusalem, un lieu très important pour les trois religions abrahamiques (Ndlr : Il s’agit des trois groupes de religions monothéistes, judaïsme, christianisme et islam, en ce qu’elles revendiquent l’héritage d’Abraham. En français, cette expression est apparue vers 1950 dans des études d’islamologie pour désigner la religion d’Abraham telle que l’Islam la conçoit et suppose qu’elle est le noyau commun avec le judaïsme et le christianisme) et la vieille cité de Jérusalem.

En cette période où les juifs se préparent à célébrer la traversée, période qui coïncide avec les préparatifs de la célébration de la Pâques chrétienne, la warrior N’Samba Kalambayi, en fervente chrétienne, a saisi cette occasion pour prier, dans le quartier juif de la vieille ville, devant le mur des lamentations, un mur de soutènement de l’esplanade du Temple de Jérusalem.

Quid de la production du diamant en RDC ?

Conformément aux statistiques officielles de la Cellule Technique de Coordination et Planification Minière (CTCPM), l’exploitation artisanale des diamants reste plus forte par rapport au niveau de la production industrielle. La RDC a produit 4 581 679,13 carats de diamant au premier semestre 2022 de la manière suivante : 2 376 116,52 carats d’exploitation artisanale, soit 51,86% ; 2 201 454,16 carats d’exploitation industrielle, soit 48,05%, et enfin ; 4 108,45 carats d’exploitation semi-industrielle, soit 0,09%.

Toujours au premier semestre 2022, l’exploitation artisanale des diamants a été évaluée à 51,86% contre 48,05% pour la production industrielle. Au cours de la période sous examen, deux principales sociétés ont assuré la production industrielle comptabilisée par la CTCPM. Il s’agit de la Société Anhui Congo d’Investissement Minier (SACIM) avec 2 152 668,73 carats, soit 97,78% et la Minière de Bakwanga (MIBA) avec 48 785,43 carats, soit 2,22%.

La production artisanale provient principalement des provinces suivantes : 1) Kwango : 1 275,98 carats, soit 0,05% ; 2) Nord-Ubangi : 101,94 carats, soit 0,004% ; 3) Tshopo : 37,87 carats, soit 0,002% ; 4) Kasaï Oriental : 2 368 917,26 carats, soit 99,70% ; 5) Sankuru : 3 977,45 carats, soit 0,17% ; 6) Kasaï : 1 709,06 carats, soit 0,072% ; 7) Kasaï Central : 1,24 carats, soit 0,00% ; 8) Bas-Uélé : 66,94 carats, soit 0,003% ; 9) Kongo-Central : 0,00 carats, soit 0,00% ; 10) Tshuapa: 16,20 carats, soit 0,001%, et enfin ; 11) Nord-Kivu : 12,58 carats, soit 0,001%.

Selon la CTCPM, la production totale du 1er semestre 2022 est chiffrée à 4 581 679,13 carats. Comparée à celle du 1er semestre 2021 qui était de 5 898 112,76 carats, il se dégage une baisse de 1 316 433,63 de carats, soit 22,32% en quantité.

Quant aux exportations du 1er semestre 2022, la RDC a réalisé 6 225 222,84 carats pour une valeur de 82 650 108,52 USD répartis comme suit : 1) Exploitation artisanale : 3 525 198,16 carats pour une valeur de 41 942 385,36 USD, et enfin ; 2) Exploitation industrielle : 2 700 024,68 carats pour une valeur de 40 707 723,16 millions USD.

Comparées aux statistiques du 1er semestre 2021où les exportations de diamants s’élevaient à 6 371 729,27 carats pour une valeur de 65 477 876,84 millions USD, il s’observe une baisse de 146 506,43 carats, soit 2,30%. Par contre, il se dégage une augmentation en valeur de 17 172 231,68 millions USD, soit 26,23%.

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top