Politique

Contrairement à ce qui se dit : Adolphe Muzito et Nouvel Élan réaffirment leur attachement à la résistance et à Lamuka

Il y a, depuis un temps, un malentendu dans le chef des leaders des partis politiques du présidium de Lamuka. Répondant à une correspondance de ce vendredi 31 mars signée par Martin Fayulu sous la bannière de Lamuka, accusant son parti Nouvel Élan d’avoir créé une structure, CSOL, qui n’existe pas dans la plateforme du fait que ce parti de Muzito ne fairait plus partie de la Plateforme, le Secrétaire général de Nouvel élan, Maître Blanchard Mongomba, dit tout le contraire. A son tour, Nouvel Élan accuse également Martin Fayulu de mettre en place lune structure dénommée COEL, qui n’a jamais été investie.

Concernant une lettre du 22 décembre 2022 évoquée par Martin Fayulu président de l’ECIDE et Coordonnateur actuel de Lamuka signée par Adopté Muzito, qui annoncerait son retrait et celui de son parti de la coalition, dont le collège de président a pris acte, maitre Blanchard Mongomba appelle Martin Fayulu à exhiber cette correspondance, car pour lui, il s’agit d’une fourberie. Il remet même en cause l’existence de ce collège de président au sein de Lamuka. Il a réaffirmé que le parti Nouvel Elan est bel et bien dans le combat lui confié par les congolais.
« A ce jour, l’organe  » Collège des Présidents  » n’a jamais été mis en place.
Les membres de cet organe, appelés membres adhérents, n’ont présenté ni leurs noms, ni leurs dossiers pour homologation auprès du Présidium via les Coordonnateurs, comme le prévoit la Convention. Que ce soit sous le mandat de Mr. Adolphe Muzito ou sous celui de Mr. Martin Fayulu. Ils n’ont jamais été entérinés, » a dit Blanchard Mongomba.

Au regard de ce qui précéde, le Parti d’Adolphe Muzito, à travers son secrétaire général, se pose un certain nombre de questions notamment : « En vertu de quelle compétence, le Collège des Présidents aurait-il pris acte, le 23 janvier 2023, de la décision de retrait de Lamuka de Mr. Adolphe Muzito et du Parti du Nouvel Elan ?
Par qui le Collège des Présidents a-t-il été saisi à propos d’une lettre supposée destinée au Coordonnateur de Lamuka ?
Où est l’acte de convocation de la plénière de ce Collège ?
Où est le procès-verbal des travaux relatifs ?
Quelle est la date de la publication, ne fut-ce que dans le média de la décision, en son temps ?
Où sont les notifications des incriminées (Adolphe Muzito et Nouvel Élan), en leurs temps ?
Où est l’acte de transmission de la résolution de ladite décision au Présidium ? »

Nouvel Elan d’Adolphe Muzito dit attendre la passation du flambeau comme le prévoit la Charte, le 11 avril 2023. Faute de quoi, il prendra acte du départ volontaire de Mr. Martin Fayulu de Lamuka, car celui-ci entrera dans un processus d’illégalité et d’illégitimité et ne pourra pas représenter la lutte pour la vérité, la vérité des urne.

Au Secrétaire Général du parti Nouvel Élan de réaffirmer que la Plateforme Politique Lamuka ne sera pas dédoublée et le président de l’ECIDE ne va pas s’en accaparer. « S’il est habitué à s’accaparer des efforts des autres, cette fois il n’y parviendra pas, si non de marcher sur le peuple. Lamuka n’est pas l’œuvre de Fayulu ! S’il est habitué à s’accaparer des plateformes créées avec les autres, c’est son problème à lui. Quand nous avons commencé à mettre en place cette plateforme, où était-il ? Qui est-il ?» a-t-il renchéri avec des interrogations.

Fiston Oleko

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top