ACTUALITE

Du haut de la tribune de Makutano 9 en Côte d’Ivoire : Paul Mabolia plaide pour la révision du décret n°18/042 instituant les substances minérales stratégiques

Au regard des enjeux actuels environnementaux mondiaux, d’autres substances minérales de la République Démocratique du Congo (RDC) devraient intégrer la liste des minerais stratégiques. Mais pourquoi ? Réponse avec le nouveau Directeur Général du Cadastre Minier (CAMI). En effet, le Cadastre Minier de la RDC participe aussi aux côtés de la Générale des Carrières et des Mines (Gécamines), des autres entreprises publiques et privées du secteur des ressources naturelles à la 9e édition du Forum Makutano qui se tient à Abidjan, capitale de la Côte d’Ivoire, du 19 au 21 septembre 2023. Son Directeur Général, Paul Mabolia Yenga a été l’un des intervenants du panel Mines qui a pour thème :  » Quelle approche et cadre légal pour le contenu local dans les projets en lien avec les minéraux de transition énergétique  ».

Le panel 3 consacré aux secteurs minier congolais et ivoirien face aux défis de la transition énergétique de la 9e édition du Forum Makutano a eu lieu le mercredi 20 septembre, de 14h30 à 15h45, heure d’Abidjan. L’intervention du DG Mabolia Yenga s’est articulée autour de deux points majeurs : 1) Promouvoir la souveraineté industrielle dans le secteur minier congolais pour garantir que les ressources minérales du pays bénéficient à l’ensemble de la population, stimulent le développement économique, réduisent la pauvreté et renforcent la stabilité nationale, et enfin ; 2) Relever le défi complexe de maximiser les avantages économiques de ses ressources minérales tout en contribuant à la transition énergétique mondiale et en répondant aux préoccupations éthiques et environnementales.

Ici, le DG Mabolia a insisté qu’il faille envisager la révision du décret n°18/042 du 24 novembre 2018 instituant le cobalt, le germanium et la colombo-tantalite comme des substances minérales stratégiques car, au regard des actuels enjeux environnementaux actuel au niveau mondial, d’autres substances devraient intégrer la liste. Outre ce panel, le DG a échangé avec les Autorités des entités publiques et acteurs de premier plan du secteur minier Ivoirien.

Il sied de noter que le panel 3 a eu comme modérateurs, Mme Laeticia Gadegbeku, Directrice-pays du Groupe Endeavour Mining et M. Landry Djimpe de Innogence Consulting. Les DG de la Gécamines SA, Placide Nkala, Paul Mabolia Yenga du CAMI et Pascal Agboyibor de Managing Partner Asafo et Co, et M. Jean-Claude Diplo, Président du Groupement professionnel des miniers Ivoiriens ont été parmi les intervenants. Mme Natacha Latere, Avocate – associée gérante de BTM Lawyers a joué le rôle de la rapportrice.

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top