ACTUALITE

Échos – des provinces Kinshasa : Pour avoir autorisé la destruction du mur de soutènement de l’avenue Elengesa : Le bourgmestre de la commune de Makala condamné à 5 ans de SPP !

Les auteurs de la destruction du mur de soutènement de l’avenue Elengesa nouvellement construite pour désenclaver la commune de Makala et de Bumbu, dans le centre de Kinshasa, en République Démocratique du Congo, ont été condamnés respectivement à 5 ans de Servitude pénale principale (SPP) pour le bourgmestre de Makala accusé d’avoir autorisé l’infraction, ainsi que deux autres prévenus; et à 2 ans pour les maçons ayant exécuté la destruction du mur, à l’issue d’un procès en flagrance tenu mardi à Kinshasa.


 » Le tribunal a condamné cinq autres prévenus comme co-auteurs ayant agi par participation criminelle par coopération directe, à 5 ans de servitude pénale principale pour les prévenus Vuangi Matomina et Mwamba Banza, et à deux (2) ans de servitude pénale principale pour les prévenus Lumbala Mabika, Kasanda Misekabo et Mwamba Lumbala », a déclaré Ricky Buyamba, juge président.

La construction de l’avenue Elengesa est un véritable soulagement pour des populations riveraines qui peinaient à joindre des grandes artères afin d’atteindre le centre ville. La construction de cette route reste un sujet d’émerveillement pour les habitants de certaines communes de Kinshasa qu’elle traverse, qui ont vu pour la première fois une telle infrastructure érigée dans leur municipalité. Parler de l’avenue Elengesa, c’est parler d’une voie longue de 6 kilomètres qui traverse cinq (5) communes de la ville-province de Kinshasa à savoir : Bumbu, Ngiri-Ngiri, Makala, Selembao, Kalamu et Mont-Ngafula.

Il s’agit aussi d’une route qui jadis, était abandonnée, aucune action de telle envergure n’avait été entreprise avant le Gouverneur Gentiny Ngobila, laissant ainsi la commune de Makala dans un enclavement le plus total. L’avenue Elengesa part de sa jonction avec l’avenue Kasa-Vubu sur le triangle du marché Mariano Kalamu jusqu’à la route Bay-pass au niveau de l’arrêt Courant séparant à cet endroit les communes de Selembao et de Makala.

Les travaux d’Elengesa ont été lancés le 28 octobre 2019 par le Gouverneur de la Ville à son croisement avec l’avenue Mompono dans la commune de Kalamu, devant de nombreuses personnalités, Ministres et représentants des Congolais. Et c’est l’entreprise Adi Construct qui avait gagné ce marché de construction de ce bien d’utilité publique. A côté de la route et des caniveaux, des murs de soutènement des collines environnantes, une glissière ainsi que des talus ont été aménagés afin de lutter contre les érosions et bien maintenir le sol.

La construction de l’avenue Elengesa est d’une importance capitale dans la mesure où elle a soulagé les embouteillages observés au niveau du Rond-point Ngaba et triangle campus à l’Université de Kinshasa. Un autre sujet de satisfaction pour les riverains de cette route, surtout les tenanciers des petits commerces, c’est que les autorités de la ville ont pris aussi le soin de mettre l’éclairage public, qui a diminué sensiblement des cas d’insécurité de ce coin de la ville considéré comme une poche noire. Une terre propice de l’activisme des bandits de grand chemin, communément appelés Kuluna à Kinshasa.

Au lancement de l’éclairage public en mai 2023, accompagné d’une foule en liesse, Gentiny Ngobila avait déclaré qu’il était important pour lui, considérant ses fonctions de patron de l’Exécutif provincial, de donner une nouvelle image à cette partie de Kinshasa :  » En tant que Gouverneur de la ville de Kinshasa, il était important pour moi de redorer l’image de cette partie de la capitale. Aujourd’hui, la commune de Makala totalement désenclavée, possède désormais des infrastructures comme dans d’autres communes. L’éclairage public chasse l’insécurité sur la route. C’est une grande satisfaction pour moi car notre action rencontre la vision du Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi qui privilégie le bien-être social du peuple  », avait-il dit.

Il est vrai que le changement est à peine perceptible surtout quant on en bénéficie déjà. En revanche la réhabilitation, mieux la construction de l’avenue Elengesa restera gravée dans le marbre de l’histoire de la ville de Kinshasa. Il faut maintenant ajouter la signalisation routière, construire un nouveau pont à l’arrêt Ngunda et renforcer la sécurité de cet ouvrage d’art contre les cartes de vandalisme de triste mémoire.m vécus il y a une semaine.

Géopolis Hebdo

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top