election

Élections de 2023 :l L’Union Européenne sera le témoin

A six mois des élections générales en République Démocratique du Congo, les choses se précisent davantage. Une délégation de l’Union européenne (UE) a été reçue par le Vice-premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières. Sur invitation des autorités Congolaises, cette mission est en RDC pour explorer le terrain avant une mission d’observation des scrutins à venir.

Pour commencer la première phase de sa mission, la délégation de l’Union Européenne, conduite par Vincent Ringenbert, membre du Service européen pour l’action extérieure de l’UE, est allée s’enquérir de la situation sécuritaire auprès de Maître Peter Kazadi, patron du secteur de la sécurité.
La délégation de l’UE a parlé avec le patron de la Territoriale de la situation sécuritaire en RDC où des zones de tensions se multiplient.

« _Nous répondons à une invitation du Gouvernement de la République démocratique du Congo. Nous avons reçu une lettre officielle, nous invitant à venir observer les élections au mois de décembre prochain. Il était important de rencontrer le vice-premier ministre en charge de l’intérieur, parce que nous avons parlé de sécurisation des élections. Il était important d’entendre son avis, sa perception sur la situation sécuritaire et les principaux défis du pays, en termes d’élections_ », a fait savoir Vincent Ringenbert.

Et d’expliquer : « _Quand nous recevons ce type d’invitation, la première chose que nous faisons avant d’accepter, c’est de déployer une mission exploratoire, qui vient sur le terrain pendant deux semaines, pour rencontrer le maximum d’acteurs possibles, bien-sûr les institutions, mais également la société civile, les partis politiques, la presse, afin de voir si, en effet, il serait viable d’envoyer une mission d’observation électorale lors des élections prochaines. Donc, il y a des conditions politiques, de sécurité et logistiques qu’il faut pour que nous menions la mission_ ».

Selon Vincent Ringenbert, l’Union Européenne répondra au Gouvernement congolais au mois de septembre prochain, concernant la demande qui lui a été formulée, relative au déploiement de sa mission d’observation électorale pour les scrutins de décembre prochain.

Patrick Ilunga

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top