ACTUALITE

Mise en place dans les institutions à la Tshuapa : AREP de Guy Loando, majoritaire à l’Assemblée Provinciale de la Tshuapa, joue à la cohésion pour consolider les acquis de la gouvernance Tshisekedi

Pour préserver les acquis et consolider le leadership du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, le parti politique  » Agissons pour la République (AREP)  » de l’Honorable Maître Guy Loando Mboyo participe activement à la mise en place d’une gouvernance concertée, dans une haute entente au sein des forces politiques de l’Union sacrée de la Nation (USN). Ainsi, sans tergiversations, les ambitions et les responsabilités sont gérées en toute harmonie et cohésion pour le développement de la Tshuapa, province de la République Démocratique du Congo créée en 2015 à la suite de l’éclatement de la province historique de l’Équateur.

La politique est aussi cette capacité de prendre en compte les intérêts politiques des partenaires en formulant les siens en tenant compte de l’unité de la famille politique et des objectifs globaux de tous. C’est une réalité que viennent de sortir les dernières élections à l’Assemblée Provinciale de la Tshuapa où la logique Républicaine et la concertation ont prévalu dans les ajustements au sein de cette institution.

La majorité des sièges de cette province est détenue par le parti AREP qui pouvait à lui tout seul rafler tous les postes au sein du bureau de l’Assemblée Provinciale. Mais on voit qu’en haut lieu, la sagesse politique a prévalu. Les hautes personnalités des forces de l’Union sacrée ont convenu de faire participer toutes les sensibilités à la gestion de la province dans le but de consolider les acquis de la gouvernance Tshisekedi et de préserver le leadership du chef de l’État comme ciment des actions à mener dans cette province qui en a tant besoin pour se développer.

C’est ainsi qu’à l’issue de cette élection, les forces politiques suivantes ont été chargées par les députés à animer les postes suivants : l’honorable Daniel Makoko de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a été élu président du bureau de l’Assemblée Provinciale, le regroupement politique  » Alliance des Partis Alliés au Mouvement de Libération du Congo (APA/MLC)  » a le poste du rapporteur par l’honorable Ghislain Ngayo.

Faire la politique, c’est aussi porter haut l’idéal de l’unité nationale en usant de sagesse. On peut s’inspirer des certaines expériences du passé pour saisir l’exemplarité de l’acte des députés AREP. On se souvient qu’après les premières élections à l’indépendance, Patrice-Emery Lumumba d’heureuse mémoire et ses alliés avaient la majorité au sein du Parlement, mais pour des raisons de cohésion nationale et préservation des acquis du combat mené en faveur de la liberté, il avait concédé la présidence à Joseph Kasa-Vubu alors minoritaire au sein de l’institution.

L’exemple de la Tshuapa et le charisme politique de Me Guy Loando devraient inspirer d’autres espaces pour que la mise en place des animateurs des institutions ne soit pas une chasse aux sorcières.

La mise en place du Bureau définitif de l’Assemblée Provinciale de la Tshuapa.

1. UDPS, Honorable Daniel Makoko, Président de l’Assemblée Provinciale (Territoire de Befale) ;

2. AREP, Honorable Mustafa Bosenge de Vice-Président (Territoire de Boende) ;

3. MLC, Honorable Ngayo Likinda, Rapporteur de l’Assemblée Provin (Territoire d’Ikela) ;

4. AREP, Honorable Alain Efoya, Rapporteur adjoint (Territoire de Bokungu), et enfin ;

5. AREP, Honorable John Bekanga, Questeur de l’Assemblée Provinciale (Territoire de Djolu).

PL

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top