ACTUALITE

Pacification de l’Ituri : Grâce au dialogue, les activités socio-économiques ont repris au marché Dramani à Djugu

Pour faire la paix dans la province de l’Ituri, le gouvernement militaire mise sur deux approches : militaire et non militaire. Ces approches produisent des résultats concluants dans certaines parties de la province.
Depuis le mardi 7 mai dernier, les activités socio-économiques ont repris au marché Dramani situé dans le secteur de Walendu Tatsi en territoire de Djugu. Cette reprise vient raviver les liens entre les populations de Walendu Tatsi et celles de Bahema Nord.

Cette importante reprise des activités socio-économiques est le fruit du dialogue inter-groupes armés organisé par le Vice-Premier Ministre en charge de la défense et anciens combattants, Jean Pierre Bemba. Le but de ce dialogue étaient de favoriser la cessation des hostilités, la cohésion sociale et la cohabitation pacifique entre ituriens.

Aujourd’hui, l’ambiance voulue vient d’être concrétisée par le Gouverneur militaire, le Lieutenant-général Johnny Luboya N’Kashama, avec l’implication des autorités coutumières de ces deux communautés. Jadis, non fréquentées. Pour Joël Mande, Chef du secteur Walendu Tatsi, la réouverture de ce marché est un nouveau départ pour les populations de Djugu. Il invite par ailleurs les groupes armés au respect de leur engagement.

« Nous sommes très heureux de voir deux communautés qui après beaucoup de temps, se retrouvent ensemble. Voilà que le marché a repris et les taximan ont aussi repris le boulot. Nous voyons même les mamans de Kolomani et de Katoto centre. Il y a également des gens venus de Bangaza. Nous sommes donc satisfait après beaucoup de temps », s’est-il réjoui.

Le vivre ensemble et les échanges commerciaux sont les préoccupations majeures du Programme de Désarmement, Démobilisation, Relèvement Communautaire et Stabilisation (P-DDRCS) en terre de Djugu.
«1000 km commencent par un pas. Si ce marché a repris aujourd’hui, c’est qu’on peut avoir un autre marché qui va s’ouvrir. Et les routes vont être ouvertes », s’est exprimé un habitant de Walendu Tatsi.

Le Lieutenant-général Johnny Luboya reste engagé et déterminé à voir la province de l’Ituri être complètement pacifiée. C’est ainsi qu’il a dépêché une délégation mixte pour la médiation et le dialogue intercommunautaires entre les populations de Walendu et celles de Bahema Nord. Ce dialogue doit permettre la consolidation des liens ethniques et la préservation de la paix dans cette partie du pays.

Djodjo Mulamba

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top