ACTUALITE

Rupture récurrente des stocks de produits pétroliers : Le gouvernement veut y donner un coup d’arrêt! (conseil des ministres)

Le gouvernement de la République démocratique du Congo veut mettre fin à la problématique liée à la rupture des stocks d’approvisionnement des produits pétroliers à laquelle le pays est constamment confronté. Parmi les principales causes de cet état de chose, il y a le retard accumulé dans le paiement par le gouvernement des pertes et manque à gagner aux sociétés pétrolières. Ainsi, l’Exécutif national vient d’adopter le « Projet d’Arrêté interministériel fixant les modalités de mobilisation des fonds destinés aux pertes et manque à gagner dus aux sociétés pétrolières, » soumis par le Vice-premier ministre en charge de l’économie nationale Vital Kamerhe au conseil des ministres de ce vendredi 03 novembre 2023.

Selon le Ministre de la communication et Médias, porte-parole du gouvernement dans son compte rendu, « ce texte a l’avantage d’éviter au pays la rupture d’approvisionnement en produits pétroliers. Il tient donc aussi de la délicatesse de la période de fin d’année. Le Vice-premier ministre ministre de l’économie nationale, a passé en revue les modalités de ce mécanisme de paiement par les banques commerciales, pour le remboursement progressive de la créance due à la profession pétrolière, tout en soulageant la pression exercée sur le trésor public, » a dit-il

Le mécanisme en question a été convenu avec les banquiers et les pétroliers et a été enrichi des avis techniques du Fonds monétaire international (FMI) avec qui la République démocratique du Congo est en programme. Le VPM de l’économie a été complété par le vice-ministre des finances et le ministre des hydrocarbures.

La RDC connait plusieurs crises dans ce secteur des hydrocarbures, surtout après l’entrée en conflits de la Russie et l’Ukraine au point qu’en date du 24 octobre dernier, le pays a vu les prix du carburant à la pompe augmenter à deux reprises dans moins de 5 mois. Des augmentations qui sont toujours précédées des pénuries énormes du carburant à la pompe. Actuellement, le litre d’essence est passé de 2 995 FC, le prix appliqué depuis juin 2023, à 3 225 FC le litre dans la zone ouest. Cette zone d’approvisionnement comprent la ville de Kinshasa, les provinces de l’Equateur, Kongo-Central, Kwango, Kwilu, Mai-Ndombe, Mongala, lNord-Ubangi, Tshuapa.

Fiston Oleko

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top