ACTUALITE

Sous l’impulsion du Lt-général Johnny Luboya : Les groupes Codeco, Urpdc, Axe Mbau et Mpibo fument le calumet de la paix -Les communautés Lendu, Hema, Ndokebo et Banyali pour cohabitation pacifique

La Province de l’Ituri tend progressivement vers la fin des hostilités, car quelques groupes armés d’autodefense décident d’enterrer la hache de la guerre et d’être des partisans de la Paix. Ils ont manifesté cette volonté au cours d’une matinée de sensibilisation sur la cohabitation pacifique initiée par les autorités coutumière du secteur de Walendu. Une matinée organisée sous le haut patronage du Commandant des opérations militaires et Gouverneur de l’Ituri Lieutenant-général Johnny Luboya N’kashama Johnny.

La pacification de l’Ituri entre dans sa phase décisive. Les membres des groupes armés des communautés locales décident de fumer le calumet de la paix. Ceci est le résultat de l’approche non militaire imprimée par me Lieutenant-général Johnny Luboya. Pour la première, ces ennemis d’hier se sont retrouvés ce samedi 10 février lors d’une cérémonie de sensibilisation sur la cohabitation pacifique.

Selon les sources militaires, les communautés Lendu, Hema, Ndokebo et Banyali ainsi qie les groupes armés d’autodéfense, Codeco, Urpdc, Axe Mbau et Mpibo ont répondu présent à ce rendez-vous de paix. Un motif de paix pour l’initiateur de cette rencontre de paix, le chef de secteur de Walendo Tsasi Justin Kutsa. « Nous devons être en harmonie. Toutes les communautés doivent se mettre en ensemble pour transformer la province de l’Ituri », déclare-t-il.

Pour les populations locales, cette rencontre est une lueur d’espoir pour la fin de la violence armée en Ituri. « Je le félicite le Gouverneur militaire pour cette initiative. C’est une idée géniale », s’est exprimé un participant à cet événement qui marque un tournant décisif pour la restauration de l’autorité de l’Etat et l’imposition de la paix.

L’occasion pour le représentant de ces groupes armés d’interpeller la conscience collective pour que certains d’entre reviennent à la raison. « Nous voulons la paix car, la paux est très important. Et nous respectons l’acte d’engagement de Aru et Naïrobi », a-t-il soutenu. « Je suis content de l’initiative du Chef de l’Etat. Je remercie le gouverneur militaire. Tous, nous sommes derrière eux pour la paix ».

Djodjo Mulamba

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top