Economie

Agriculture : Stabilité de prix d’intrants agricoles sur le marché de Kinshasa

Les prix des intrants agricoles sont restés stables sur le marché de Kinshasa, au cours  de la période de janvier à juillet 2023, a constaté  mardi l’ACP lors d’une enquête effectuée  dans les différents lieux de négoce de la capitale de la République démocratique du Congo.

« Les prix de différents engrais chimiques sont restés stables depuis le mois de janvier jusqu’en juillet et ce, à notre  satisfaction »,  a  fait savoir une  vendeuse  de  ces  produits  Jacqueline Ntabala trouvée à Pont Kasa-Vubu, dans la commune portant le même nom.
Selon  les résultats de l’enquête, un sac d’un Kg de « delta » et « deriforce » (engrais chimiques qui combattent les insectes en provenance du centre pour la commercialisation des produits agricoles et fruitiers (CECOMAF), dans la commune de N’Djili , est vendu à 24.000 FC (vingt-quatre mille francs congolais), soit 10 USD, les gogga, MPK 2020 (vitamines et fongicide qui font grossir les plantes) pour un sac de  1Kg se négocie à 24.000fc (vingt-quatre mille francs congolais),soit 10 USD, et celui  de l’urée pour un sac de 10 Kg est écoulé à 40.000 FC, soit près de 19 USD.
D’après la vendeuse, quelques  agriculteurs et maraichers recourent aux déchets de ménages et autres débris d’arbres pour fertiliser le sol afin de ne pas rater la saison culturale.
Il convient de signaler qu’il y a variation des prix lorsqu’il s’agit des produits importés car, nécessitant les devises.

Par ailleurs, les prix de différentes semences agricoles utilisées par les agriculteurs sont également restés stables au cours du même mois ce, à la satisfaction des agriculteurs et autres maraichers de Kinshasa, a-t-on constaté dans les différentes maisons de vente de ces produits.
« Les prix de différentes semences agricoles en paquets ou en boites sont restés stables durant tout le mois de juillet, où nous avons acheté une boîte de 100 grammes des semences de la tomate salade et celle de caraïbe à 150.000 FC, 100 grammes de choux à 95.000 FC, et des pastèques à 40.000 FC, pour celui de Gombo 20.000 FC, une boîte des carottes de 100 grammes se négocie à 30.000 FC, et d’aubergine à 50.000 FC , » a-t-elle fait savoir, ajoutant qu’un glucose de 500 g des épinards, de bilolo (feuilles d’aubergine), de l’oseille, et celui des amarante se négocie respectivement à 35.000 FC, 15.000 FC, 18.000 FC et 20.000 FC »

Geopolis/acp

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top