Sport

Sport – Interclubs de la CAF : Les clubs congolais en grande difficulté à la Coupe de la Confédération

Plus rien ne va pour les Clubs congolais engagés en coupe de la confédération africaine. A l’occasion de la 4eme journée de ladite compétition, les 3 représentants congolais sont au bord de l’élimination.

Le Daring Club Motema Pembe n’a plus son avenir africain en mains. Les Immaculés n’ont pas réussi leur déplacement au Nigeria. Le club de la capitale est passé à côté de son rendez-vous, alors qu’il avait besoin d’une victoire pour se relancer dans la course à la qualification.

Déjà, le voyage ce club n’a pas été son un bon allié. Les verts et blancs de la capitale ont montré une bonne solidité défensive pendant une bonne partie de la première mi-temps. Dans les derniers instants du premier acte, la fatigue du voyage a fini par avoir raison du DCMP. Paul Acquah va en profiter pour lancer son festival grâce à l’ouverture du score dans le temps additionnel (45+2′). 1 but à 0, score à la pause.

Le rêve évanoui, Le second acte est aussi bien géré par Rivers United. Les Nigerians se remettent très rapidement à l’efficacité du Ghanéen Paul Acquah. À la 56ème minute, l’ailier ne se fait pas prier. Il double la mise pour Rivers et signe son doublé.
Dans le dernier quart d’heure, Mido Yallet va réduire la marque pour le DCMP (2-1, 78ème minute). Les espoirs de revenir sont assassinés par le redoutable Paul Acquah, auteur d’un triplé, dans les derniers instants du match (90+3). 3 buts à 1, Rivers United s’impose devant le DCMP. Ce résultat condamne ainsi les immaculés à deux points au compteur alors qu’il reste deux journées.

Pour sa part, Les cheminots du FC Lupopo ont encore leur destin en main. Le club de Lubumbashi s’est contenté d’un match nul face à Al Ahkdar mercredi 08 mars 2023. Le club de l’outre tunnel semblait détenir les clés de la victoire en déplacement avant de céder dans les temps additionnel.

Les cheminots ont profité de la passivité de leur adversaire. Servi par Patou Kabangu, Horso Mwaku ouvre la marque dans le premier quart d’heure de la rencontre son premier but depuis son arrivée chez les Wandani en provenance de L’Us Tshinkunku de Kananga.

Derrière, les cheminots résistent face aux assauts du club Libyen jusqu’à la fin du premier acte. Le second acte a été le théâtre des frissons dans le camp des cheminots de Lupopo. Si le montant a retardé l’échéance de l’égalisation, les choses ont mal tourné en toute fin de rencontre. À la 90ème + 1, Boakye marque le but du 1 partout. Les cheminots peuvent se contenter du point du match nul ! Au classement, les Congolais ont 4 points après 4 journées.

De son côté, Le TP Mazembe n’a pas pu prendre sa revanche devant l’US Monastir, qui l’avait battu (0-2) à Lubumbashi. Ce mercredi, au Stade de Radès, les Corbeaux ont encore fléchi. Sans âme, sans idée et toujours fébriles défensivement, les hommes de Mihayo ont été battus (1-0) et mettent ainsi entre parenthèse leur chance de passer en quart de finale de la Coupe de la CAF.

Si la prestation de Mazembe à Kamalondo avait laissé une lueur d’espoir, malgré la défaite douloureuse, celle de ce mercredi, a une nouvelle fois mis à nu les faiblesses déjà connues des coéquipiers de Djos Issama Mpeko. Comme sur leurs dernières sorties, ils ont manqué de vitesse, de percussion, de précision, et surtout d’efficacité sur les très rares ballons dangereux qu’ils ont joués.

Les Tunisiens n’ont pas attendu longtemps pour frapper dans ce match. Contre le cours du jeu, l’attaquant Traoré ouvre le score dès la 3ème minute, légèrement aidé par le gardien du TP Mazembe Siadi Bagio. Forts dans la gestion, les joueurs de Monastir conservent leur avantage jusqu’à la pause.

En seconde mi-temps, Mazembe sonne un réveil timide, avec quelques montées fulgurantes des latéraux et des centres peu ajustés de Philippe Kinzumbi, insuffisants pour inquiéter Ben Said. Dans les arrêts de jeu, les Corbeaux ont l’occasion d’égaliser mais le coup de casque de Luzolo meurt sur le gant gauche du portier tunisien, qui envoie le ballon en corner.

Encore une après-midi de regrets pour le club de Moïse Katumbi, au bord de l’élimination après 4 matchs disputés dans le groupe D.
Il en reste un infime espoir, tout de même soumis aux calculs. Il faudrait donc que Young Africans ne gagne pas à la prochaine journée contre Us Monastir pour que les Noirs et Blancs continuent à rêver de la qualification en cas de la victoire face au Real Bamako lors de la prochaine journée, dans l’attente une précieuse finale face aux Tanzaniens lors de la dernière journée.
Dans le cas contraire, tout sera tellement axiomatique que même en gagnant leurs deux matchs restants, l’équipe entraînée par Pamphile Mihayo ne sera pas assurée de passer.

Blessed Kuzola

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top